Personne n’est brisé …

Juste au moment où je me demandais si j’allais jamais écrire un autre blog, une situation est survenue qui m’a encore une fois bien… provoqué. 😉

Avec la planète telle qu’elle est, et tant de personnes impliquées dans leurs chemins de guérison, et 20% de la population qui enseigne maintenant le yoga, le chamanisme ou une autre modalité de guérison (j’ai inventé ce chiffre, mais je parie que je ne suis pas loin off), il n’est pas surprenant, le nombre de bébé-guérisseurs qui courent partout, dans l’intention de sauver tout le monde.

Un chaman nouvellement éclos, fléchissant ses ailes encore humides, a récemment exprimé une sorte de dédain et de pitié pour ma conviction que nous sommes chacun des âmes souveraines avec le droit de choisir exactement à quel point nous sommes misérables, méchants, joviaux ou malades. Je comprends certainement combien cela doit être difficile à entendre pour quelqu’un qui vient de commencer sa croisade.

Je comprends que lorsque vous venez d’apprendre The Absolute Best and Fastest Way pour guérir les gens rapidement, les libérant de leurs traumatismes et croyances programmées, que vous voulez le diffuser et vous assurer que tout le monde monte dans le train. Mon premier ex-mari m’a accusé de la même effervescence déplacée il y a plusieurs décennies. En fait, il a appelé à juste titre cela de l’arrogance.

Je fais ce travail depuis bien avant qu’il y ait un guérisseur à chaque coin de rue, quand la meilleure façon que les gens savaient de me décrire était «sorcière» (généralement utilisée avec affection). Et oui, il y a des légions comme moi, qui ont aidé à ouvrir des portes dans la conscience collective humaine, à travers la Convergence Harmonique de 1987, l’ensemencement d’une nouvelle réalité planétaire en 2012, à l’apparition de nouveaux semis tendres d’une base de racines désormais forte autour du monde.

Je me souviens maintenant que lorsque j’étais très jeune (4 ans) et que j’avais la vision d’être habillée différemment et d’enseigner à de grands groupes de personnes, je touchais parfois les gens et m’attendais à ce qu’ils soient guéris. Quand cela n’a pas fonctionné, ce que j’ai reçu comme message du guide que j’ai connu plus tard sous le nom de Quan Yin, c’est qu’il n’est plus temps que la guérison vienne de l’extérieur de nous. Mon travail et mon cheminement devaient être d’aider les autres à reconnaître leur propre libre arbitre – leur propre moi souverain – et leurs capacités illimitées d’autoguérison.

J’ai commencé à étudier tôt, à partir de livres, de voyages, de pairs et d’aînés, mais j’ai également été guidé dans ce que les gens appellent maintenant l’écoute profonde, mais qui est peut-être davantage un refus d’ignorer les informations qui montaient de l’intérieur. Ce n’était pas du tout une sensation de quelque chose d’extérieur qui m’enseignait, car on m’avait montré ce que c’était. Je continuais à être attiré par un sujet après l’autre que je semblais déjà comprendre. Parfois, il y avait une série de personnes qui venaient me voir sur une période de mois avec des thèmes similaires, de sorte que des couches de compréhension plus approfondies pouvaient être développées. Nos corps sont comme ces bibliothèques itinérantes dont nous entendons parler, tandis que la Terre est notre bibliothèque principale, contenant les connaissances et la sagesse de chaque être qui s’est incarné dans le corps de la planète ainsi que toute l’histoire de cette Terre. Ajoutez à cela la sagesse de l’Esprit… Nous avons vraiment accès à l’omniscience!

Malgré cette prise de conscience encore instable, pour le premier cours que j’ai enseigné en autosanté à Montréal il y a 40 ans, j’ai préparé un classeur énorme et détaillé des techniques et des corrélations tirées de la macrobiotique, du shiatsu, de la phytothérapie et de ma compréhension naissante des profondeurs de la 5 éléments de la médecine orientale. Il m’a fallu de temps pour changer de paradigme, mais progressivement, après avoir parlé et touché le corps de milliers de personnes, j’ai commencé à ressentir la perfection complexe de chaque individu. Les enseignements de la roue médicinale et des cinq éléments sont devenus ensemble des outils pour comprendre la logique émotionnelle de tout symptôme physique. Les vies-corps-croyances ancestrales qui créent chaque personne ont commencé à devenir évidentes – à me raconter leurs histoires à travers leur descendant vivant.

Chaque vie et corps est un joyau étincelant – la lumière et la terre, tissées ensemble, condensées et façonnées à travers des générations d’histoires jusqu’à ce que nous arrivions à ce moment de l’évolution individuelle et planétaire. Il est devenu si clair que chacun de nous est également une fractale de la transformation de l’humanité et de la Terre en évolution.

Personne n’est cassé. Personne n’a besoin d’être réparé. Lorsque nous approchons quelqu’un avec l’état d’esprit qu’il a besoin d’être guérit, nous entrons dans une dynamique de pouvoir qui le prive de sa beauté et de sa perfection, de sa souveraineté. Nous renforçons ce qu’il a appris – qu’il ne sera jamais assez bon pour être aimé pour qui il est.

Le temps a passé et j’ai appelé suffisamment de boules de courbe dans ma vie pour avoir (enfin) développé une certaine fluidité – je peux surtout flotter dans les courants et les tsunamis qui me transportant autour du cercle de la vie. Avec cela est venu une perspective très différente sur nos voies de guérison individuelles.

J’ai de la difficulté à tolérer la psychologie populaire de «je dois m’aimer avant de pouvoir aimer quelqu’un d’autre» – c’est toujours soit malgré ou incluant les «imperfections». Que se passe-t-il s’ils ne sont pas des imperfections, mais plutôt des manières différentes de refléter la lumière dans la matière?

Quand nous comprenons que nous SOMMES amour, nous sommes l’unité, la lumière et l’éternité, nous pouvons voir tout ce qui n’est PAS l’amour comme simplement ce que nous avons appris, accumulé dans nos formes physiques à travers des générations d’ancêtres qui étaient déterminés à survivre. Et la survie est basée sur la peur, la séparation et la dualité. Pour beaucoup, l’identité de survie est trop forte et intégrée et sécurisante pour soutenir tout désir d’en sortir.

Nous n’avons pas le droit de juger la vie des autres ou d’essayer de les changer. Je crois que lorsque nous prenons conscience des fréquences plus élevées de notre Soi, lorsque nous nous connectons et résonnons avec le Cœur supérieur de l’humanité et la planète, nous avons la responsabilité d’observer tout ce que nous appelons dans nos vies, de comprendre et même de ressentir gratitude pour la genèse de tout cela, puis choisissez consciemment si nous sommes capables et désireux de libérer ce qui ne résonne plus avec l’identité que nous choisissons de manifester en ce moment.

Mon intention personnelle et ma discipline spirituelle sont de percevoir, de témoigner et de libérer tout ce qui me reste qui n’est pas en résonance avec les fréquences les plus hautes possibles auxquelles je suis en mesure d’accéder et de m’incarner, pour le plus grand bien. Lorsque des choses surviennent que je dois mâcher, je me permets exactement cela, sachant que si elles sont présentes, elles sont parfaitement synchronisées – pour moi, pour ma famille, pour l’humanité et pour la Terre.
Plus important encore, moi et tout autre Être incarné dans la chair de notre Terre Mère avons le droit souverain absolu à nos propres choix. Votre conjoint, vos parents, votre patron, nos dirigeants… chacun a désormais la capacité de potentiels illimités et de plus en plus d’entre nous s’éveillent à eux. Mais chacun de nous doit choisir sa propre voie.

Et nous cheminons tous ensemble…

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s